Rallye de la Sarthe : Une organisation ASCOP Moto et ASMACO

ASCOP Rallye de la Sarthe Site Officiel ACO FFM

Championnat de France des Rallyes Routiers

Rallye de la Sarthe 2005

Affiche 2005
Ce que la presse en a dit
Ouest France 28 mars 2005

Scratch Rallye 2005

Grâce aux quatre tours de circuit Bugatti et à la spéciale très rapide de Crannes-en-Champagne, les Top Sports monopolisent les sept premières places du classement scratch du rallye !(Photo : Thierry LERAUD D.R.)

LES TOP SPORT
RichelmiRichelmi

Philippe RICHELMI n’était pas monté à la Sarthe ces dernières années. Il ne sera pas venu de sa lointaine Côte d’Azur pour rien : deuxième sur le circuit et deuxième de l’étape de jour,son APRILIA 1000 RSV s’impose de nuit et remporte brillamment le rallye.

NickNick

Déjà plusieurs fois sur le podium, Nick AYRTON n’a jamais été aussi près de gagner « son » rallye. Notre inénarrable Anglais de la Sarthe, figure incontournable des rallyes, n’échoue qu’à 2 secondes de Philippe Richelmi. Troisième sur le circuit avec sa « vieille » YAMAHA R1, largement vainqueur des deux spéciales sur route de jour, il se classe quatrième de l’étape de nuit. Ce ne sera pas encore pour cette année !

NuquesNuques

Autre personnage des rallyes, Serge NUQUES complète le podium. Sur le Bugatti, seuls Richelmi et Ayrton parviennent à suivre son panache rose. Paradoxalement, notre enduriste Sergeï va se montrer moins à l’aise sur les petites routes des spéciales. En effet, contrairement à Nick, le chevalier  a voulu conserver le guidon bracelets de sa toute nouvelle YAMAHA R1 pour préparer le TT et peine à trouver ses marques. Toutefois, il améliore nettement ses temps de nuit. Le champion de France n’a pas dit son dernier mot !

Granié

Resté fidèle à VOXAN, Marc GRANIE termine quatrième. Très régulier, il se classe cinquième sur le circuit, quatrième de l’étape de jour et troisième la nuit.

Troussard

De retour en Top Sport, Marc TROUSSARD est entièrement conquis par sa YAMAHA 600. Neuvième de l’étape de jour, il se montre très dangereux la nuit : il gagne les deux spéciales de Coulans et finit deux fois deuxième à Crannes. Marcus dit avoir rajeuni de 10 ans et affiche de grosses ambitions en 2005 !

LES MONOS
Lemos

Pierre LEMOS (KTM 660) se classe premier mono (8ème au scratch derrière une armada de Top Sports). Il réalise le meilleur temps des monos sur le circuit et remporte l’étape de nuit. Il signe même une troisième place au scratch  au premier passage à Crannes.

Ricord

Très grosse attaque lors des spéciales de jour sur route pour Hervé RICORD (HUSQVARNA 510) : il réalise à chaque fois le deuxième temps scratch ! Hervé remporte l’étape de jour puis marque un peu le pas la nuit et termine deuxième mono du rallye et 10ème au scratch.

Canazzi

Thierry Canazzi (HUSQVARNA 450) complète le podium mono. 5ème de l’étape de jour, il réalise une belle étape de nuit

LES SPORTS
Pefaure

Mickaël PEFAURE (YAMAHA 400 WR) a su parfaitement tirer son épingle du jeu pour ce premier rallye. 3ème à 17 secondes de l’étape de jour, il profite des défaillances de ses concurrents la nuit (chute de Nicolas DERRIEN vainqueur du jour après une brillante prestation sur le Bugatti et contrôle de passage raté pour Jean-pierre PELISSOU). Absent des rallyes en 2004, Mickaël fait un retour en fanfare et se présente comme l’homme à battre de cette catégorie entièrement renouvelée suite à un changement de règlement. A noter une magnifique 8ème place scratch au dernier passage de Coulans la nuit. On devrait retrouver des Sports dans les points aux prochains rallyes.

Honoré

Régional de l’étape (il travaille au cabinet d’assurances MMA de La Suze, partenaire du rallye !), Benoît HONORE (200 KTM) s’adjuge une très belle 2ème place pour sa première saison NCA. Il signe des temps canon dans les spéciales sur route de jour (10ème scratch à Coulans)

Dunaud

Leader sans partage d’une catégorie Sport confidentielle depuis plusieurs années, Daniel DUNAUD (200 KTM) ne s’en laisse pas compter par l’arrivée de tous ces petits jeunes. En terminant troisième de ce rallye, il montre qu’il faudra encore compter sur lui en 2005.

Chambost

4ème, Didier CHAMBOST change radicalement de monture en 2005. Resté fidèle à SUZUKI, il troque la  1000 V STROM contre une 400 DRZ. Encore un petit temps d’adaptation  et on en reparlera...

Dailloux

 Habitué de la catégorie, Laurent DAILLOUX (SUZUKI 400 DRZ) est toujours aussi rapide la nuit où il remporte l’étape. Dommage que le circuit ne soit pas sa tasse de thé.

Nico Derrien

Nicolas DERRIEN : le plus jeune pilote du rallye (18 ans) fait contempler le A réglementaire collé à l’arrière de sa 500 CB à tous ses adversaires sur le circuit et remporte l‘étape de jour. Peu habitué à arriver aussi vite dans les virages après deux saisons de 125, il évalue mal les distances la nuit à Crannes, tire tout droit dans les ronces et doit abandonner. C’est le métier qui rentre !

LES SIDE-CARS
GacheGache

Sur leur drôle de machine ( 1000 KAWASAKI J avec side perso ), Samuel GACHE et Christophe LEBERT n’ont pas fait de détails. Ils remportent les deux étapes du rallye  avec 27 secondes d’avance sur leurs poursuivants immédiats. Vice-champions de France 2004, ils attaquent très fort la saison. Ca va chauffer pour les Marluches !

Agin

Derrière Gache/Lebert, on trouve un podium inédit. Un vent de fraîcheur souffle sur la catégorie !Patrick AGIN et Chrisophe TRIGOLET (Honda 1100 XX Fox) signent une très belle deuxième place pour leur second rallye.  Ils s’offrent même le luxe de s’imposer sur le circuit Bugatti. Un équipage à surveiller de près !

Guichard

En troisième position,  encore des nouveaux : Patrick GUICHARD et Didier TOUBERT, même sir leur side-car est bien connu : c’est le 1000 R1 DJ avec lequel les Damois avaient été champions de France en 2003.   5èmes de jour, ils remontent à la 3ème place de nuit. Encore une paire avec laquelle il faudra désormais compter

LES MOTO CLASSIC
Le Teic

Philippe LE TIEC, ancien champion de France des rallyes scratch, fait un retour remarqué en catégorie classic. Avec sa HONDA 750 FOUR, le pilote du CMPN devance son plus proche concurrent de 25 secondes. Face à une meute de YAMAHA 350 RDLC, il limite les dégâts sur le circuit. La nuit, il joue les hibous et atomise la concurrence. Venu par hasard dans la catégorie en attendant que son Top Sport soit prêt, Philippe va peut-être changer d’avis et prendre racine...

Sarafis

Les deux YAMAHA 350 RDLC d’Eric SARAFIS et Gérard ROLLAND complètent le podium. Eric Sarafis s’adjuge l’étape de jour après une belle prestation sur le circuit. Une moto et des pilotes à suivre en 2005 dans une catégorie dont le succès est foudroyant pour sa seconde année d’existence (20 engagés sans compter ceux qui n’ont pu prendre le départ faute de place).

Ambiance
Hervé LE GOFF, BMW R 100 RS
Ambiance
Pierre GODART, YAMAHA 650 XJ
Ambiance
Patrick BIGANT, HONDA 900 BOL D’OR
Ambiance
Luc MARTIN, BMW R 80 GS
Ambiance
Gilles PLANCHON-TOURLY, KAWASAKI 1000 Z.
Ambiance
André DIDERON, GUZZI 1000 LE MANS side ATTARD et son épouse Anne-Marie (Champion de France en titre de la catégorie)
Ambiance
Eric BULOT se sent rajeunir depuis qu’il a troqué son scooter contre une YAMAHA 350 RDLC
Ambiance
Jean-Paul DERRIEN, LAVERDA 750 SF
Ambiance
Eric MARTIN sur SUZUKI 750 GT
Ambiance
Hervé ROUSSILHE, YAMAHA 500 XT
Ambiance
Les Anglaises sur la grille de départ(Philippe BORJON et Olivier BOUYJOU)
Ambiance
Spectacle assuré par la famille MAUNY (le père Jean-Philippe au guidon et le fils Franck dans son numéro d’équilibriste). Le BMW R 69 S a repris du service pour notre plus grand plaisir !