Rallye de la Sarthe : Une organisation ASCOP Moto et ASMACO

ASCOP Rallye de la Sarthe Site Officiel ACO FFM

Championnat de France des Rallyes Routiers

Rallye de la Sarthe 2012

Affiche 2012

55ème Rallye de la Sarthe : une édition en or…ange !

motos Comme annoncé le Rallye de la Sarthe fut plein de rebondissements. Jamais la course ne fut aussi disputée dans les différentes catégories entre, notamment, les pistards alléchés par la spéciale du Bugatti et les rallymen bien décidés à reprendre leur bien sur les VO sarthois ! Pour cela l’ASCOP Moto et l’ASMACO les clubs organisateurs avaient revu quelque peu l’édition 2011 de leur épreuve et fait appel aux villes de La Suze sur Sarthe, et son beau camping, ainsi qu’à Ballon comme ville étape en plein au cœur du rallye. Et comme l’an dernier le rallye a fait le plein de concurrents avec 150 partants !




Les résultats

Podium 2012
ELITE ET TOPSPORT : Bis pour Julien Toniutti
Julien Toniutti
Comme en 2011 c’est Julien au guidon de sa KTM 990 Superduke qui a su le mieux tirer son épingle du jeu. Après une étape de jour prudente qu’il termine troisième, et où un de ses principaux adversaires Nicolas Derrien (Panda F8RR) part à la faute, la nuit il joue son va-tout dans la dernière spéciale et reprend 4 secondes à son plus dangereux concurrent du jour, Tony Chereau (KTM 990), et le précède ainsi au classement de l’étape, et au général.

Attention un sarthois peut en cacher un autre …
Tony Chereau
Là encore les pilotes locaux ont fait briller leur expérience. Comme en 2011 où Nicolas Derrien avait joué les trouble-fête, cette fois c’est l’ex vice-champion de France Sport Tony Chereau qui impose sa KTM 990 dans 3 des 6 spéciales routières courues ! Quel dommage que Tony ne participe pas au championnat cette année…

Un pistard sur la troisième marche
Après de nombreuses participations aux courses d’endurance, notamment aux 24 Heures Motos, Olivier Ulmann revient aux rallyes routiers, discipline qui lui permit de découvrir le sport moto. En bagarre sur le circuit Bugatti avec un autre ancien pistard, Bruno Langlois (Ducati 1100), Olivier profitera de la chute de ce dernier dans la dernière spéciale pour lui ravir la 3ème place.
MONO : une année sans pluie…
Piazza
La Sarthe avec un monocylindre c’est souvent se réduire à un rôle d’outsider, sauf s’il pleut comme en 2010 où l’on avait vu Pierre Mouneu s’imposer irrésistiblement. Cette année pas de pluie et en plus les deux principaux prétendants à la victoire, Florent Derrien (KTM 690SM) et Paul Piazza (KTM 450) iront tous les deux à la faute dans la « Dunlop » au tout début de l’épreuve. Le pilote corse sera plus prompt à repartir et d’entrée prendra une longueur d’avance qu’il confirmera au gré des spéciales de la journée avec, notamment, un très beau scratch dans l’ES 4 de Domfront. Au final Paul Piazza s’impose et termine 8ème au général, devant Florent Derrien pas au mieux dans cette épreuve suite à la chute de son frère Nicolas. Très rapide, notamment de jour, Renaud Fanon complète ce podium encore 100% KTM.
Floran Derrien Renaud Fanon
LES SPORT : suprématie contestée ?
Thierry Canazzi Retour cette année de Thierry Canazzi avec sa moto de prédilection, une KTM 400 EXC avec laquelle il a été multiple champion de France de la catégorie. Si sur d’autres épreuves le léger monocylindre a de belles prédispositions, on pouvait craindre que le Bugatti ne soit pas sa tasse de thé face aux Kawasaki 650 de David Maxime et autres Suzuki 650 de David Magnan… Sans oublier la dizaine de Honda 500 CB engagées, dont Patrice Le Roi celle de Patrice Le Roi sérieux prétendant à la victoire. Mais finalement le monocylindre orange s’en sortira à la troisième place sur le circuit, derrière les deux David, et profitera ensuite des spéciales routières pour l’emporter. Patrice Le Roi en manque de puissance sur le Bugatti (5ème) devra cravacher pour remonter à la 2ème place devant David Maxime, finalement 3ème .

LES SIDE-CARS
Hervé Laur
Laforest/Bacon

Pas de quartier pour les champions de France Hervé Laur et Marie-Laure Ferrieu (Choda GSX1300R), ils remportent les 2 étapes avec même une excellente 5ème place au scratch lors de l’étape de nuit. Derrière, Quilbault / Fouet (Choda GSX1300R) assurent aussi un bon train qui leur permet d’éviter le retour de Laforest / Bacon (Choda TL1000R), eux même talonnés par Lescane / Tous (Voxan 1000 DJ).





LES CLASSIQUES : la bataille des 4 cylindres n’aura pas lieu
Patrick Cosnuau
Sacrée bagarre chez les Classiques également, malheureusement la confrontation entre l’ancien champion de France de la catégorie Nick Ayrton (Suzuki 1100GSXR) et Patrick Cosnuau (Honda 750 VFR) n’a pas eu lieu suite au bris de chaîne de la GSXR. Patrick a donc dominé les débats devant Eric Fortin (BMW R80). Derrière, bagarre pour la troisième place entre Nicolas Garcia (Yam 350 RDLC), Robert Degaudez (Honda 600XLR) et François Caviglioli (Honda 600 Transalp), qui finissent dans cet ordre à moins de 3 secondes !


Gaël Airaud
C'est Gaël Airaud (BMW R100RT) qui s'impose en Anciennes devant Spagli, suivi de Noël Offrant et de Christian Lacoste.
Quelques belles photos du Rallye !
Photo
Tanguy Brebion
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo
Photo